Financement : Retour d’expérience

Nous sommes à présent complètement sortis du marathon des crédits et ce n’est pas ce qui va me peiner. Nous avons commencé nos démarches sans rien y connaître. Aujourd’hui, je m’aperçois en parlant avec des collègues qui se lancent dans la construction que cette expérience acquise au cours des derniers 24 mois pourrait être bénéfique à d’autres. Voici donc mon ressenti sur cet aspect du projet et les étapes à suivre selon moi :

 

– Réfléchir à votre projet. Calculez votre revenu mensuel et voyez ce que représente 33% de celui-ci : c’est théoriquement le montant que vous pourrez allouer à votre crédit tous les mois.

– Regardez sur internet quels sont les taux intéressants en ce moment. Vous pouvez regarder par exemple sur meilleurtaux.com. Ensuite, il existe de nombreux simulateurs sur internet pour vous permettre de vérifier combien vous pourrez emprunter connaissant le taux « moyen » du marché et vos mensualités maximum.

– Sachez que vous avez potentiellement droit au PTZ+, ce qui peut GRANDEMENT vous aider. A vérifier ici. Avec un simple calcul prenant en compte votre apport, votre PTZ+ et vos mensualités vous avez une meilleure visibilité sur ce que vous pouvez emprunter. Vous voilà prêts à rencontrer les banques. Sachez juste que cela va vous prendre du temps mais aussi vous faire économiser des dizaines de milliers d’euros. J’estime avoir économisé 30 000 € grace à mes démarches et j’aurai pu en économiser 15 000 de plus si je n’avais pas été trop juste en terme de délai.

– Pour votre crédit, si vous pouvez attendre Avril ou Septembre pour emprunter, allez aux Salons de l’immobilier (national ou de Paris) à la porte de Champerret (je ne sais pas pour ceux des autres villes) cependant dans ces salons on trouve des offres inégalables pour tout le monde. Il vous suffit de venir avec votre dossier.

Si vous ne pouvez pas, tant pis. Prenez rendez-vous avec toutes les banques. Commencez par la vôtre bien sûr, et surtout ne repartez pas sans une simulation écrite. A chaque fois, prenez la meilleure et présentez là au conseiller suivant que vous allez rencontrer. Essayez de négocier un peu si vous sentez qu’il veut votre dossier, laissez tomber si ça n’a pas l’air d’être le cas. Il ne faut pas croire que tous les banquiers veulent absolument avoir un nouveau client, au contraire. Les banques fixent les taux en fonction du nombre de nouveaux clients qu’ils veulent obtenir. Du coup ils vont possiblement vous proposer un taux haut avec dans l’idée que vous irez voir ailleurs. Sauvez votre temps à tous les 2. En revanche, celle qui fait un effort pour vous avoir, ramenez lui les prochaines offres que vous obtiendrez et qui seraient moins élevées. Ne parlez pas d’assurance à ce stade. Nous en parlerons plus tard.

A négocier avec tous vos banquiers : Pas de frais de remboursement anticipé, pas d’intérêts sur le crédit non débloqué (dans le cas où vous faites construire vos fonds seront débloqués progressivement à chaque étape de la construction).

Vous pouvez aussi passer par un courtier si vous le souhaitez. Renseignez-vous bien sur ce que ça vous coûtera et sachez également que si le courtier fait une demande pour vous puis que vous décidez de vous en séparer vous ne pourrez pas vous renseigner vous même chez cette banque par la suite.

Une fois que vous avez toutes vos offres en main comparez le coût total du crédit et rien d’autre (hors assurance). Si vous avez 2 coûts très proches, vérifiez les commodités offertes par la banque (réductions sur les frais bancaires par exemple, vous pouvez négocier ça avec votre banquier s’il veut être sûr que vous signerez chez lui.

Sûr de vous ? bien, constituez votre dossier avec le banquier pour obtenir l’Offre de prêt (si vous hésitez toujours entre 2 banques pas de problèmes, faites juste éditer l’offre aux deux). Ne vous occupez toujours pas de l’assurance. Remplissez les questionnaires de santé pour avoir leur simulation aussi si nécessaire.

 

– Parlons de l’assurance : Vous êtes obligé d’en prendre une pour votre crédit. C’est l’assurance pour la banque que s’il vous arrive quelque chose, elle sera tout de même payée. C’est donc indispensable pour un gros prêt. Vous avez deux choix. Soit vous prenez l’assurance de la banque soit vous prenez une délégation c’est à dire que vous prenez une assurance de votre côté. L’intérêt c’est qu’elles sont bien souvent moins chères et meilleures. Vous me direz pourquoi prendre celle de la banque alors ? Et bien c’est là que ça devient compliqué. En effet, les lois ont été modifiées ces 10 dernières années pour interdire aux banques d’obliger les particuliers à prendre leurs assurances. Cependant, celles-ci jouent un peu la sourde oreille et l’intéreprêtent à leur sauce. J’ai fais l’erreur de parler de la délégation en allant voir les banques lors de mes recherches:

– Soit elles vont vous dire que chez eux, ça n’existe pas (effectivement, ça n’existe pas de ne pas faire la délégation ^^ mais bon, n’insistons pas)

– Soit elles vont vous dire « Très bien pas de souci. De toute façon nous ne faisons quasiment que de la délégation. Alors voici le taux que nous proposons [Taux super élevé]

– Soit elles vont vous proposer un taux « Avec assurance » et un taux « Sans assurance ». Le taux avec assurance étant bien sûr très intéressant, l’autre pas du tout.

Elles n’ont pas le droit. C’est de la vente forcée. Mais prouvez-donc qu’elles le font. rien ne sera mis par écrit si ce n’est 2 simulations différentes. Vous êtes coincé. Enfin, pas totalement.

Il y a un moment dans toutes ces démarches où la banque ne pourra plus vous refuser la délégation tout en vous laissant le bon taux : lorsque vous aurez l’offre de prêt entre les mains. En effet à ce moment-là si vous demandez la délégation et qu’elle souhaite vous la refuser elle doit le justifier par écrit. Une seule raison légale peut alors être invoquée : Que les garanties de la nouvelle assurance soit au moins égales à celle qu’ils proposaient. Ca tombe bien, toutes les assurances qu’on utilise en général pour les délégations ont des garanties au moins supérieures (ce qui en fait de meilleures assurances). Faites donc le tour des assurances (ça va très vite il n’y en a pas tant que ça) pour voir laquelle est la meilleure. Une fois que vous avez votre contrat d’assurance et votre offre de prêt, voici le courrier à renvoyer à votre banque SANS signer l’offre (courrier trouvé sur Forumconstruire.com)

 


De la part de : Jean DUPONT
2 rue xxx
94000 Créteil

Envoyé en LRAR
Le : 15 Novembre 2010
À : Créteil
A l’attention de : Sophie DUBOIS Conseiller en immobilier
28 Rue xxxx
94000 Créteil

Copie : Monsieur le Médiateur de la Banque xxxxx
115 rue xxxxx
75275 PARIS

Nombre de documents :
– La présente
– L’article L312-8 du code de la consommation
– L’article L312-9 du code de la consommation
– Le Devis Contractuel Assurance Mxxxx
– La Note d’Information Détaillée (Conditions Générales) Assurance Mxxx

Objet : Délégation d’assurance

Bonjour,
Nous avons bien reçu l’offre de prêt et nous vous en remercions. Néanmoins comme mentionné dans l’Article … des conditions générales de l’offre de prêt et ce conformément au
4°bis de l’article L312-8 du code de la consommation, nous souhaitons souscrire l’assurance de notre choix : La Mxxx.

En conséquent nous vous prions de bien vouloir rééditer l’offre sans l’assurance groupe de la Banque xxxx et de procéder à la délégation d’assurance.Vous trouverez ci-joint la Note d’Information Détaillée (Conditions Générales) du contrat d’assurance de la Mxxx ainsi que le Devis Contractuel afin que vous puissiez l’étudier.
D’autre part la loi a changé et conformément à l’article
L312-9du code de la consommation :
– Le prêteur ne peut pas modifier les conditions de taux du prêt prévues dans l’offre, en contrepartie de son acceptation en garantie d’un contrat d’assurance autre que le contrat d’assurance de groupe qu’il propose.

Ce même article énonce que :
– Le prêteur ne peut pas refuser en garantie un autre contrat d’assurance dès lors que ce contrat présente un niveau de garantie équivalent au contrat d’assurance de groupe qu’il propose.
– Toute décision de refus doit être motivée.

Je vous remercie pour votre implication et votre disponibilité.

Signature

 

La banque va vous appeler et vous faire croire qu’ils vont du coup devoir changer le taux pour vous en donner un plus actuel (donc plus élevé). Ils vont vous mettre la pression pour vous faire croire que ça n’est pas possible. Ils vont essayer de vous maltraiter un peu mais jamais par écrit. Devinez pourquoi ;)

Soyez un peu patient, et au bout de quelque temps vous aurez votre nouvelle offre avec votre assurance ET le bon taux. Calculez rapidement l’économie réalisée et vous verrez que ça en vaut vraiment la peine.

N’ayez aucun remord dans toutes ces démarches. Eux n’en ont pas et on parle de quelque chose qui vous suivra pendant 20 ou 25 ans !

 

Bon courage !

 

Publicités

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Melody Mi
    Fév 09, 2016 @ 23:34:57

    merci pour ces conseils précieux !!!

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s